Paysandisia archon

mise à jour le 8/07/20

 

Comme tous les ans à la même époque le revoilà, capturé vivant au petit jour posé sur le laurier.

Venait-il de naitre dans mon palmier, ou y revenait-il pour pondre ses œufs dont les larves dévorent les cœurs des palmiers du quartier ?

C'était l'occasion pour pulvériser une deuxième fois un peu de xylophène mélangé à de l'eau (voir ci-dessous).

Si c'est vraiment efficace ? Un des palmiers du voisin est complètement mort, le mien pas encore, mais des feuilles ont encore été mangées et j'ai encore trouvé, au pied de l'arbre, deux restes de chrysalide.

 

 

Mise à jour 17 mai 2020 (A.R.)

 

 Le feuilleton continue :

Après le traitement aux nématodes en début d'été 2019, le palmier semblait un peu moins malade. Cette année, au printemps, des palmes plus ou moins croquées sont sorties mais la floraison a été lamentable.

Une nouvelle recherche sur internet m'a permis de trouver une nouvelle piste.

Citation :

J'ai deux palmiers palmetto gravement infectés par le ver du palmier. Après avoir dépensé une fortune en nématodes non efficaces, un jardinier du coin m'a conseillé de traiter avec du xylophène. Un litre de xylophène pour 5 litres d'eau. Verser au cœur du palmier lentement pour bien imprégner la base des feuilles. Traiter au printemps quand le papillon pond et quand les larves éclosent.

Quelques autres posts confirment de bons résultats après utilisation de ce produit vendu en droguerie pour éradiquer vrillettes et autres brouteurs de meubles en bois.

Pour mon palmier dont la tête est très abimée (à gauche), j'ai mis 100ml de xylophène dans mon pulvérisateur, puis ajouté 5 fois plus d'eau. Et j'ai traité le sommet du stipe, sans réaction apparente 8 jours plus tard (pas de brûlure ou autre dégradation des pousses des palmes).

Il faut maintenant attendre l'arrivée des papillons pour vérifier que l'odeur du xylo les repousse, ou le printemps prochain pour observer l'état des nouvelles palmes.

Par précaution, j'ai planté un autre palmier à côté afin de remplacer le malade si la "réanimation" n'a pas donné le résultat attendu...

 

Attention, le xylophène est toxique,

et cette utilisation n'est sûrement pas approuvée par la réglementation.

Photo JLD - Mai 2019
Photo JLD - Mai 2019

Date de création 15/07/2018

 

Aujourd'hui 23 juin 13h15, je viens de voir un gros papillon s'envoler depuis le palmier qui se trouve dans ma cour. Peu de doute sur l'identité, il ressemblait à un Paysandisia. Était-il parasité par un des nématodes sorti du pulvérisateur il y a quelques semaines ? 

Le temps que je sorte avec une tapette à mouche il était passé par dessus le mur. Si vous en voyez un, n'hésitez pas à sévir. Mieux qu'une tapette, une raquette de badminton ou autre devrait être efficace. L'asso du quartier offre une récompense, à valoir lors du prochain repas de quartier, conservez les cadavres pour servir de preuve !

A.R.

 

_______________

 

La plupart des palmiers  sont attaqués par les larves d’un papillon arrivé d’Argentine il y a quelques années. On reconnaît la maladie aux palmes dont l’extrémité est mangée ou dont les feuilles sont simplement percées. Une chenille les a dévorées avant leur déploiement.
Sans réaction de la part des habitants, le quartier va perdre sa physionomie à laquelle la plupart d’entre nous sont attachés. Les insecticides chimiques sont très toxiques, en particulier pour les abeilles qui n’ont pas besoin de ça. Mais il existe des bestioles microscopiques (des nématodes) capables d’infecter les larves et les papillons et de les dévorer de l’intérieur.
L’application se fait au moyen d’un pulvérisateur. Deux fabricants pour ce type de produit, assez cher et livré en conditionnement pour 3 ou 5 arbres, ou plus encore. Cherchez nematodes palmier et ne choisissez pas le produit le plus cher...
Si vous n’avez qu’un arbre chez vous, profitez-en pour dire bonjour à vos voisin(e)s et partager votre achat (conservation au frigo). Il vaut mieux faire plusieurs pulvérisations dans l’année, avant d’arriver au stade terminal qui nécessite des moyens importants pour l'enlèvement...


https://papillon-du-palmier.com/traitements.htm

(Extrait de la Gazette 98)

Bonjour,

J'habite rue de la Concorde. 
Dans notre mini jardin, nous avons depuis deux jours un couple de gros
papillons qui semble avoir trouvé un coin adéquat pour s'accoupler. Ma compagne et moi trouvions ça joli, et puis après photos et identifications,
il s'avère qu'il s'agit de paysandisia archon, le fameux tueur de palmiers.
Nous avons précisément un palmier chanvre sur lequel ils viennent s'agiter... Le mâle se livrait ce matin (07/07) à un ménage avec ses pattes,
en parcourant une feuille de la pointe vers la tige.

Ce qu'il faisait est décrit ici : (Hérault Tribune) La Dépêche du Midi en a déjà fait état, la Gazette des Chalets aussi : n°91, page 8.

Bien que très jolis, il faut malheureusement se débarrasser de ces papillons
(avant que la femelle ne ponde, et c'est pour bientôt!)
N'étant pas fan des produits chimiques, j'ai opté pour la raquette de badminton
mais ils sont coriaces !.
En espérant qu'ensuite un arrosage copieux dissipe les phéromones laissées. Sauvons nos palmiers! Yves

Écrire commentaire

Commentaires: 0