Brèves

Le journal Le Moniteur nous apprend le 4 juin 2022 :

 

Le tribunal administratif de Toulouse a rendu son jugement le 2 juin 2022 et rejeté le recours introduit par quatre associations (Non au gratte-ciel de Toulouse-Collectif pour un urbanisme citoyen, Droit au Logement 31, Amis de la terre Midi-Pyrénées, France Nature Environnement Midi-Pyrénées) et trois particuliers, contre le permis de construire.
Lors de l’audience du 20 mai dernier, le rapporteur public avait conclu au rejet de cette requête en annulation, pointant notamment que les demandes des associations étaient irrecevables. Un point que la cour n’a pas retenu.

Dans son jugement, le tribunal administratif a néanmoins « écarté l’ensemble des moyens des requérants critiquant l’évaluation environnementale qui avait été menée. (…) et considéré que le projet de " tour Occitanie " pouvait être inclus dans le champs de l’évaluation environnementale menée pour l’ensemble de la phase 1 du projet " Grand Matabiau-Quais d’Oc " ».

 

Les requérants envisagent de faire appel...

 

 

 

L’HISTOIRE DE LA MÉDECINE D’URGENCE EN HAUTE-GARONNE
Jeudi 16 juin à 20h30 à la Maison de quartier.
Le conférencier ne sera autre que Jean-Louis Ducassé, l’un des trois vice-présidents de l’Association du quartier Chalets-Roquelaine. Car Jean-Louis, médecin anesthésiste-réanimateur, a passé sa carrière au service de la médecine d’urgence : au CHU de Toulouse, aux hôpitaux de Purpan et de Rangueil, où il a succédé au Professeur Virenque, et enfin, pendant douze ans, à la tête du SAMU 31. Il a également créé et dirigé le premier Observatoire Régional des Urgences de Midi-Pyrénées. Cette soirée sera l’occasion de découvrir l’historique de ces soins, depuis les Celtes et les Romains jusqu’à la création, en 1968, du Service d’Aide Médicale d’Urgence à Toulouse, avant de se déployer partout en France, avec un acronyme que nous connaissons tous : le SAMU.

 

 

 

 

UN FÉVIER D’AMÉRIQUE


« Le févier d’Amérique, Gleditsia triacanthos, est un arbre étalé au port léger qui porte de grandes gousses couleur acajou très décoratives et parfois de très longues épines acérées ». Celui-ci a été planté au bout de la rue des Chalets, en arrivant bd Matabiau. (Merci ooureka, qui indique que les fèves sont mangées par le bétail, et, séchées, servent de colorant et de médicament...)

 

BICYCLIT’

 

un atelier de réparation vélo féministe… et bien plus encore.
Oui, vous avez bien lu : féministe. Déjà, cet atelier cosy est tenu par une femme, Lila, et un non-binaire, Guillaume. C’est peu dire qu’il s’adresse beaucoup aux fem-mes et minorités de genre (mais pas que…). Par son nom déjà (oui, vous avez bien compris), par son ambiance bienveillante, et parce qu’il reste encore beaucoup de clichés à déconstruire. Bicyclit’ est militant.e, allez lire leur site, vous verrez : www.bicyclit.fr
18 rue du printemps, du lun. au sam. 9h30-13h30/15h-18h30 - 09 72 61 57 49 -
 atelier@bicyclit.fr
Réparation - Vente de vélos d’occasion - Initiation à la mécanique - Boisson chaude offerte.
01.07.22 : échange + concert avec Ghost on the wire pour les 1 an de l’atelier.

 

 

ESA Toulouse, association bénévole d’aide aux devoirs
Installée à Toulouse depuis vingt ans, notamment à Bagatelle, cette association nationale accompagne bénévolement dans leur scolarité les enfants que leurs parents ne peuvent ni aider, ni faire aider, faute de connaissances nécessaires et de moyens financiers. Elle souhaite aujourd’hui se déployer sur les quartiers du centre-ville. La formule : un accompagnement individuel de l'élève tout au long de l'année scolaire à raison d'une heure par semaine à son domicile. L’ESA Toulouse s’appuie sur 160 « mentors » étudiants, actifs ou retraités. Qu’il s’agisse d’un besoin d'accompagnement ou d’une offre de bénévolat, contactez Patricia -
toulouse@entraideamicale.org

 

 

 

 

Quand la collectivité se défonce pour installer des dark kitchens ... et défonce aussi l’avenue Honoré Serres

 

Place Roquelaine : Deux nouvelles plantations.

 

Nous espérons que ce nouvel arbre (au premier plan) survivra mieux que son prédécesseur au prochain été et embellira cette place.

 

Nous n’avons pas le même espoir esthétique pour le mât blanc « planté » contre la grille du monument aux morts,  dû au sculpteur Léo Laporte-Blairsy

(voir https://www.chalets-roquelaine.fr/2020/12/14/promenade-sur-les-pas-de-laporte-blairsy/)

 

LES RATS DU QUARTIER…


La grève des éboueurs a réveillé ces bêtes, habituellement plutôt endormies pendant l’hiver. Les voisins en ont profité pour leur proposer, avec succès, des tablettes de raticide, mais quelques uns se demandent quels sont effets des appâts raticides sur les chats galopeurs et autres oiseaux viandards ? Qui nous renseignerait ?

 

Ces raticides sont disponibles gratuitement à la mairie annexe rue Mériel.

Écrire commentaire

Commentaires: 0