Circulation

 

PROPOSITIONS


  • empêcher la circulation de transit sur les axes Concorde-Falguière et Godolin-Ingres-Printemps-St Papoul et Falguière

 

  • sécuriser le carrefour Concorde-Boulevard-Merly-Chalets.

     

  • piétonniser la rue de la Concorde un dimanche par mois

     

  • installation d'une passerelle pour prolonger la rue de la Concorde vers les quartiers de la nouvelle gare

     

  • améliorer la sécurité pour les piétons n'ayant pas à descendre sur la chaussée

     

  • passage à 20 km/h pour les rues dont les trottoirs n'ont pas la largeur suffisante

 

jeu.

19

sept.

2019

Circulation de transit : trafic moyen par jour ouvré

Ce n'est pas un sujet qui avait été oublié par les habitants, toujours agressés par cette circulation incompatible avec la vie d'un quartier. La Mairie avait oublié nos demandes de 2015 et 2016. L'interview de J-M Lattes dans Actu-Toulouse a été l'occasion de réveiller les riverains. Voici un article publié dans la Gazette n°99 (automne 2019) :

 

 

Transit : réunion au Capitole
Compte-rendu de la réunion avec Monsieur Jean-Michel Lattes, 1er adjoint au Maire, chargé des
déplacements et de la circulation, deux membres de Toulouse-métropole et Madame Jacqueline
Winnepenninckx-Keiser, maire de quartier.
En réponse à la lettre adressée par Bertrand Verdier, président de l’association (voir Gazette n°98 - extrait ci-dessous), rendez-vous a eu lieu mercredi 11 septembre [2019]. Nous avons exposé à M. Lattes et à son équipe les dispositifs simples et peu onéreux auxquels nous avons pensé, propres à mieux faire respecter la limitation de vitesse et à diminuer de façon significative une circulation
de transit incompatible avec la vie de quartier. Dans l’attente de la mise en œuvre du schéma directeur de J. Busquets recommandant une circulation en boucle (ou marguerite) dans le quartier, qui  supprimerait définitivement le shunt «Honoré Serres- Boulevards-Canal ».
Ces dispositifs s’appliqueraient donc sur l’axe Godolin-Mérimée-Ingres-Printemps- St-Papoul.
- Rue Godolin : passage piétons très surélevé au niveau du jardin du Verrier (comme devant toutes les écoles)
- Rue Mérimée : il s’agirait de créer une rupture et un ralentissement des automobilistes qui prennent le virage Balance-Mérimée, en changeant le stationnement de côté, en accord avec les habitants de la
rue.
- Rue Ingres : ralentir et complexifier le parcours en mettant en place un stationnement en quinconce pour casser l’effet rectiligne de la rue longue de 220 mètres.
Stationnement à droite d’abord, puis sans changement jusqu’au n°19, et à nouveau à droite du 20 au 22 avant l’école Billières.
- Rue du Printemps où l’on stationne des deux côtés de la rue, une vraie surélévation du carrefour avec la rue Saint-Hilaire, le maintien du feu au bout de la rue avec l’obligation de tourner à gauche vers le canal, puis d’emprunter les rues Franc ou Volta pour les automobilistes désirant rejoindre
la rue Matabiau vers le pont Matabiau ou Jeanne d’Arc.
-Enfin ces dispositifs seraient complétés de marquages au sol 30, de ralentisseurs plus efficaces et d’un radar pédagogique.
Nous avons été écoutés avec attention, M. Lattes nous a assurés que les études vont être lancées, mais la mise en œuvre ne pourra intervenir qu’après les élections municipales de mars 2020 pour éviter tout soupçon de favoritisme :
- Dans un 1er temps, un nouveau comptage du trafic et des mesures de vitesse seront réalisés (les derniers datant d’avril 2016 et ne rendant plus compte de la réalité augmentée par les applications de guidage type Wase sur smartphones).
- Les ingénieurs des services techniques de la métropole détermineront ensuite quelles solutions pourraient être les meilleures.
- Commencera alors une phase de présentation des mesures et de consultation des habitants du quartier, la Mairie voulant s’assurer du consensus le plus large.
Nous pensions que ces dispositifs pouvaient raisonnablement s’appliquer rapidement, notre attente est à cet égard un peu déçue. Il nous faudra rester en contact avec Toulouse-métropole pour manifester
notre détermination et procéder de notre côté à des rencontres avec les habitants du quartier concernés. Avec les mesures préconisées on peut espérer une baisse du trafic d’au moins 20% et des vitesses plus compatibles avec une vie de quartier.
N’hésitez pas à nous contacter en écrivant à la Gazette ou sur chalets-roquelaine.fr


Joachim Colberg, Claude Lalanne, Julio Navarro, Alain Roy.

Lire la suite 4 commentaires

sam.

14

sept.

2019

TESO, enquête publique complexe et concertation chaotique

 

ENQUÊTE PUBLIQUE

 

 

 

97% des projets soumis à enquête publique en France sont acceptés avec ou sans réserves.

 

 

 

TESO n'a pas fait exception à cette règle implicite : la Commission d'enquête (CE) a accepté l'ensemble des 5 projets qui lui étaient soumis.

 

La participation a été forte. Il faut dire que les métiers de la construction ont sollicité largement leurs adhérents, quelle que soit leur lieu de vie, afin qu'ils donnent un avis positif aux projets dont ils espèrent tirer bénéfice. Ainsi un maçon charentais a compté autant qu'un riverain de l'avenue de Lyon qui en sera chassé.

 

Tous les arguments avancés par les contributeurs n'ont pas fait l'objet d'une égale attention des commissaires. Le volet mobilités et ses conséquences sur la pollution a été totalement sous-estimés pour TESO dont les développement futurs (bureaux, logements, commerces) sont tout à fait incompatibles avec la voirie actuelle ou prévue. Pour compenser sans doute, la Commission préconise d’implanter les établissements accueillant des populations sensibles à l’écart des boulevards à fort trafic et d’étudier les différents moyens envisageables pour améliorer la qualité de l’air dans le secteur.

 

Nous n'aurons ainsi que nos yeux pour pleurer. Et prendre connaissance des statistiques de morbidité due à la pollution...

 

 

 

TOUR OCCITANIE

 

Malgré le peu d'enthousiasme manifesté par la CE dans son rapport en ce qui concerne les dépenses énergétiques et l'empreinte carbone (les tours ne font plus partie du modèle de sobriété énergétique du futur), elle passe outre aux dangers représentés par le manque d'expérience en ce qui concerne les tours arborées. Le rapport ne mentionne même pas les conditions de vent extrêmes déjà relevées à Toulouse, et se contente d'une citation en guise de remède aux « collisions mortelles contre les vitres [qui] constituent l’un des plus grands problèmes de protection des oiseaux de notre monde civilisé ».

 

A la lecture du rapport on ne peut que se rappeler que la présidente de la Commission d'enquête est la même personne qui a préconisé en 2016 la modification du PLU pour permettre, à l'emplacement du tri postal, une construction d'une hauteur de 150 mètres. Et s'interroger sur la nature des relations entre le préfet, qui nomme les commissions d'enquête, et le Maire qui promeut les promoteurs immobiliers.

 

Rapports de la commission d'enquête :
http://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/30786/205939/file/1%20Rapport%20TESO.pdf

 

http://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/30787/205943/file/2%20Conclusions%20TESO.pdf

 

 

 

 

 

Lire la suite 1 commentaires

jeu.

28

févr.

2019

Plan climat air énergie territorial (PCAET)

Date de création 26 janvier 2019
Concertation du public

Toulouse Métropole organise une consultation publique électronique en ligne, du 17 décembre 2018 au 16 janvier 2019 pour recueillir les avis sur le projet de Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET).

À l'issue de la concertation, une synthèse des observations formulées et les réponses apportées par Toulouse Métropole seront rendues publiques sur ce site pendant une durée de trois mois.

Lire la suite 0 commentaires

mar.

14

juin

2016

Aménagement rue Matabiau

La Mairie nous a transmis le plan de réaménagement des abords de l'école Matabiau, actuellement dangereux. En augmentant la largeur des trottoirs et en réduisant la vitesse des véhicules on espère, comme ça a été le cas pour l'école Bayard en face de la place Roquelaine, une nette amélioration des entrées-sorties de l'établissement.

Lire la suite 2 commentaires
Commentaires: 0

Stationnement

 

PROPOSITIONS

  • résoudre le stationnement illicite des deux cotés de la rue Roquelaine le dimanche

  • nouvelles places de stationnement pour deux roues motorisés ou non.

  • réclamer le retour dans le PLU de la norme de 1 place de stationnement / logement

Pour nous contacter vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous.

Vous pouvez préciser si vous acceptez que votre message soit publié sur ce site, avec ou sans votre nom.

 

mar.

14

juin

2016

Aménagement rue Matabiau

La Mairie nous a transmis le plan de réaménagement des abords de l'école Matabiau, actuellement dangereux. En augmentant la largeur des trottoirs et en réduisant la vitesse des véhicules on espère, comme ça a été le cas pour l'école Bayard en face de la place Roquelaine, une nette amélioration des entrées-sorties de l'établissement.

Les dates prévues pour le chantier : 18 juillet au 5 août
Les dates prévues pour le chantier : 18 juillet au 5 août
Lire la suite 2 commentaires

mer.

18

mai

2016

Qui décide la suppression des places de stationnement ?

Des travaux qui font grincer les riverains
Des travaux qui font grincer les riverains

 

Après la pose de 8 plots en béton pour empêcher le stationnement et faciliter la giration des bennes des éboueurs (carrefour Balance-Perbosc), les travaux de modification des tracés des trottoirs ont commencé.

Surpris par leur ampleur, des riverains en contestent l'utilité (certains l'ont écrit à la municipalité). Les automobilistes qui voient s'envoler des places de stationnement pourtant en nombre insuffisant se sentent particulièrement visés (7places, selon les informations recueillies auprès du Pôle Centre). Il est difficile d'admettre que de tels travaux soient définis sans consultation des riverains et de l'association de quartier existant depuis 26 ans.

 

On doit se poser la question de savoir qui décide d'un tel chantier, alors que d'autres travaux nécessaires à la mise en sécurité du carrefour Concorde Merly sont repoussés depuis des années sous des prétextes variés ("aménagement des boulevards" pendant la municipalité Cohen, "aménagement de... la place Saint-Sernin" d'après l'actuelle Maire de quartier)...

A.R.

Lire la suite 2 commentaires

mar.

03

mai

2016

Peintures sur chaussée

Quelles surfaces doivent être neutralisées pour faciliter les entrées de garages?

Doit-on tenir compte de la taille de la voiture de l'usager du garage ?

Des marquages fixes pour chaque place.

C'est fait pour gagner des places de stationnement ou en perdre ?

Et, au fait, combien ça coûte ?

A l'usage : au moins 20% de places perdues.

8 mai : les riverains ont signé une demande de suppression des traits préjudiciables.

 


3 commentaires

mar.

14

juin

2016

Aménagement rue Matabiau

La Mairie nous a transmis le plan de réaménagement des abords de l'école Matabiau, actuellement dangereux. En augmentant la largeur des trottoirs et en réduisant la vitesse des véhicules on espère, comme ça a été le cas pour l'école Bayard en face de la place Roquelaine, une nette amélioration des entrées-sorties de l'établissement.

Lire la suite 2 commentaires

mer.

18

mai

2016

Qui décide la suppression des places de stationnement ?

Des travaux qui font grincer les riverains
Des travaux qui font grincer les riverains
Lire la suite 2 commentaires

mar.

03

mai

2016

Peintures sur chaussée

Quelles surfaces doivent être neutralisées pour faciliter les entrées de garages?

Doit-on tenir compte de la taille de la voiture de l'usager du garage ?

Des marquages fixes pour chaque place.

C'est fait pour gagner des places de stationnement ou en perdre ?

Et, au fait, combien ça coûte ?

A l'usage : au moins 20% de places perdues.

8 mai : les riverains ont signé une demande de suppression des traits préjudiciables.

 


3 commentaires

Que dit le schéma directeur de Joan Busquet de la circulation dans le quartier ?

Nom: Planté
16 mai 2016

Message: pour moi le schéma de circulation proposé par Busquets me séduit 
particulièrement car il montre en plus de la restriction des grands axes
de la circulation de transit, des rues de notre quartier plus calmes ;
c'est mieux pour vivre ensemble.

__________________________________________________________________________
Message du 14 juin 2016 : Mon message concerne le stationnement dans le quartier.

Je possède 2 voitures et comme vous le savez il n'y a qu'un badge pour le stationnement donc pour garer les 2 voitures il faut prendre un ticket ou chercher une place non payante, on en trouve encore de l'autre coté du canal. Mais j'ai découvert que dans le quartier il existe un endroit ou le stationnement n'est pas payant, il s'agit de l'impasse de la Balance. Pour quelle raison, je l'ignore mais les habitants de cette impasse font la chasse aux intrus: (faux avis de contravention, œuf gentiment étalé sur le pare brise), ils ont décrété qu'il s'agissait d'une voie privée, pourtant il me semble bien que cette voie est entretenue par la municipalité comme n'importe qu'elle autre rue du quartier...

Réponse :

Bonjour,
Merci pour le message.

Faute de pouvoir prouver le caractère publique de ces impasses (pas de traces de cession du foncier à la ville), la municipalité a depuis longtemps renoncé à y exercer son droit, et en particulier le stationnement payant.
Mais elle en assure l'équipement (voirie) et l'entretien (ordures), ce qui peut
apparaitre en effet comme étant une anomalie de gestion, sauf en présence d'une convention entre les propriétaires des impasses et la ville.
Qui sont ces propriétaires ?
Après avoir loti, et pour ne pas en avoir à assumer les charges, le
propriétaire-constructeur souvent abandonne la voirie aux nouveaux propriétaires
riverains qui sont réputés en avoir chacun la moitié de la largeur devant leur maison.
Bien sûr, ils n'en ont aucun titre.
Déjà, en 1879, une dame Roquelaine, héritière du pépiniériste promoteur, a donné officiellement à la ville une partie de la rue Roquelaine, devenue impraticable
entre le boulevard et la rue Claire Pauilhac (alors Saint-Lazare).

Dans un cas identique (impasse Rude), des propriétaires ont appelé la police pour
des cas de stationnement gênant de voitures de riverains. Après réclamation les PV
ont été annulés car les agents n'avaient pas le droit d'intervenir dans ce lieu.
Conseils de la Mairie aux riverains : installer un panneau "stationnement autorisé
aux seuls riverains", frais à la charge de ceux-ci. Ce qui a été fait, mais le
panneau (130€ hors main d'oeuvre) a disparu 2 jours plus tard...

EN conclusion : le stationnement n'est autorisé qu'aux riverains, qui n'ont pas le
droit d'étaler de l’œuf sur un pare-brise (de riverain ou non - quel que soit le lieu
de stationnement du véhicule...)
A.R.


PS :
Ce sont toujours de vieilles histoires entre le syndicat des copropriétaires de lotissement qui demandent le classement dans le domaine public de voirie et réseaux  et la ville qui demande que tous les réseaux soient aux normes techniques pour être transférés dans le domaine public.

Cette méthode est acquise depuis plusieurs décennies, c'est différent pour les anciens lotissements qui ne sont pas aux normes ou parfois des impasses qui ne permettent pas l'accès facile des secours ou des camions poubelles. Dans ce cas un compromis de gestion sans classement est trouvé entre la ville et les copropriétaires, c'est le cas probablement des impasses citées.

G.B.

__________________________________________________________________________

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.