Habitat

 

Le quartier des Chalets avec ses espaces communs réduits de petites rues et d'habitat rapproché est très dense, plus dense que le Mirail. Il n'y a pas de monotonie car toutes les parcelles sont différentes et les immeubles collectifs de taille réduite voisinent avec de l'habitat individuel. Nous soutenons particulièrement deux propositions :

  • Favoriser la mixité sociale et générationnelle dans l'habitat en améliorant notamment le pourcentage faible de logement social

  • Favoriser les économies d'énergie dans l'habitat en conciliant les travaux nécessaires d'amélioration, de modernisation des logements avec la mise en valeur du patrimoine. Un dispositif particulier de soutien et d'animation pourrait être mis en place dans le quartier

 

 

Message 13 juin 2015 :


Merci à tous ceux qui travaillent sans relâche au site et à l'Association. Nous lisons toujours avec autant d'intérêt la gazette écrite ou Internet.
Juste pour faire part de ma réaction concernant les promoteurs du quartier, bien peu respectueux des habitants: comment peut-on admettre la construction de l'immeuble récent, rue des Chalets, angle de la Balance. C'est monstrueusement laid. On dirait une cage à lapins ou une prison. Vraiment pas sympa pour les voisins...



jeu.

05

avril

2018

De l'ombre pour les habitants des Chalets

L'ombre projetée par une tour de 150m constitue le plus souvent une gêne pour les riverains. Ce n'est, toutefois, qu'une des facettes de la dégradation de l'environnement :

  • l'énergie nécessaire au fonctionnement d'un ensemble aussi important est en partie dissipée dans l'environnement immédiat (au-delà de 50m de hauteur les bâtiments sont incompatibles avec la notion d'autosuffisance énergétique pourtant prévue dans les normes dès 2020).
  • la réflexion des rayons solaires sur les façades vitrées entraine une surchauffe du tissu urbain environnant
  • le vent s'accroche dans les tours, sa vitesse en est globalement diminuée, diminuant ainsi le refroidissement nocturne des bâtiments ce qui contribue à la création d'ilots de chaleur.
    ...

 

On pourra voir aussi l'article de La Dépêche du 23 juin 2018

Cette page veut aider le lecteur à comprendre :

 

- Le déploiement de l'ombre d'un grand bâtiment au cours d'une journée
- sa durée, variable selon les saisons

- sa représentation au cours de l'année complète
- l'impact que cela aurait sur le quartier et votre lieu de vie

- les effets du soleil sur la santé
- le préjudice subi et les conséquences.

 

Les habitants de Bayard-Belfort, Marengo, Jolimont et 10 Avril devraient pouvoir également s'aider de la démarche et des cartes rassemblées ci-dessous.

 

Merci aux relecteurs courageux.
Alain Roy

 

 

L'ombre, comment ça marche ?

 

Ci-dessous, en regroupant des images, on reconstitue les trajets :

- du soleil, de l'est à l'ouest (en jaune orangé), 

- de l'ombre portée d'ouest en est (en violet ; les traits gris concernent la lune).

Les positions angulaires du soleil (azimut et élévation) sont tirées du logiciel The Photographer's Ephemeris qui alimente les cartes habituellement disponibles sur Google Map.


Quelques souvenirs de mathématiques :( ?
- La largeur de l'ombre est celle supposée de la tour (33 mètres, on négligera ici les variations du diamètre apparent du soleil).
- La longueur de l'ombre est égale à la hauteur de la tour (150m) divisée par la tangente de l'élévation du soleil.

 

L'OMBRE SUR UNE JOURNÉE

 

Dans un premier temps les positions de l'ombre aux heures pleines ont été calculées pour le 15 janvier 2020, journée proche du tiers de l'hiver.
La dernière image, obtenue par superposition des positions précédentes, représente la journée complète du 20 décembre du lever au coucher du soleil.


A partir de cette image on pourra retrouver la durée du passage de l'ombre en un point en comparant la largeur de l'ombre en ce point aux 60 minutes qui séparent deux traits (au dessous).

 

 


Durée du passage de l'ombre en un point

Pour l'estimer, on compare la largeur de l'ombre en ce point aux 60 minutes qui séparent deux bandes violettes successives (ou leur prolongement).
Une simple règle de trois permettra de dire que le passage de l'ombre pour ce jour-là dure près de la moitié d'une heure :

 

Place Roquelaine 15 janvier 2020 à 9h00 : 16,3 mm pour 60 minutes, durée de l'ombre = (60/16,3)*7 = 25,8 minutes. Plus proche de la tour, le carrefour Bayard/Agathoise (cerclé) devrait rester dans l'ombre plus d'1 heure.
Place Roquelaine 15 janvier 2020 à 9h00 : 16,3 mm pour 60 minutes, durée de l'ombre = (60/16,3)*7 = 25,8 minutes. Plus proche de la tour, le carrefour Bayard/Agathoise (cerclé) devrait rester dans l'ombre plus d'1 heure.

 

 

L'OMBRE SUR UNE ANNÉE


Dans un deuxième temps on représente une année complète
en enchaînant 12 images, chacune correspondant au 15 du mois (toujours en 2020).

La dernière image, obtenue par la superposition des positions précédentes, permet de donner une idée des variations d'exposition pour une année complète.

 

 

POUR SAVOIR SI VOTRE LIEU DE VIE SERAIT DANS L'OMBRE DE LA TOUR

 

il faut repérer son emplacement et laisser défiler les images en notant les mois pendant lesquels cet emplacement est plongé dans l'ombre (ou proche de l'ombre).

Reprendre ensuite les images de chacun des mois en les agrandissant pour essayer d'évaluer le temps pendant lequel vous serez privé de soleil, en utilisant la méthode décrite ci-dessus (c'est plus facile sur une feuille imprimée).

Vous pouvez le comparer, en utilisant le graphique Moyennes mensuelles ci-dessous, à la durée moyenne journalière d'ensoleillement pour le même mois en cours.

 

 

Exemples de privation d'ensoleillement, mois par mois, pour quelques emplacements du quartier des Chalets

 

Chaque mois est représenté ci-dessus par sa journée médiane. On supposera, bien que les débuts de saison aient lieu le 20, que la mesure faite le 15 est valable pour l'ensemble du mois.

 

Place Roquelaine

janvier : 26 minutes par jour (=> 13 h dans le mois)

février : 27 minutes par jour

novembre : 30 min/jour

décembre : 45 min/j

 

Carrefour Bayard-Lafon-Agathoise

janvier : 60 min/j (=> 31h dans le mois)

février : 60 min/j

mars : 55 min/j

septembre : 60 min/j

octobre : 60 min/j

novembre : 60 min/j

décembre : 90 min/j

=> 225h annuellement

 

Place de la Concorde

2 mois seulement pendant lesquels l'ombre recouvre la place pendant

février : 27 min/j

octobre : 18 min/j

 

Place J. d'Arc (au nord)

avril et aout-septembre (vérifier répartition aout/septembre) : 25 min/jj

 

Carrefour Bertrand de Born-bd Bonrepos

90 min pour chacun des jours de l'année => 550 h dans l'année

 

La perte d'ensoleillement est d'autant plus importante que le lieu est proche de l'emplacement de la tour.

(On a utilisé la même méthode que celle décrite ci-dessus. Les résultats peuvent être précisés grâce à  un outil informatique plus précis qu'une simple règle graduée complétée d'une calculette, mais les erreurs restent faibles).

 

 

Temps moyen mensuel d'ensoleillement à Toulouse

 

MOYENNES MENSUELLES D'ENSOLEILLEMENT

 

Bien sûr, il n'y a pas, à Toulouse, du soleil tous les jours de l'année.

Si on reporte à la journée les moyennes mensuelles données par Météo-France, on trouve des valeurs assez basses pour les mois de novembre à février (ligne surlignée en dessous des barres). C'est d'autant plus fâcheux si le soleil se montre au moment même où la tour le masque pour l'endroit où vous vivez. 30 minutes d'ombre peuvent représenter 20 pour cent de l'ensoleillement de la journée, mais 30 minutes chaque jour du mois épuise largement le quota moyen, quel que soit le mois.

Ensoleillement moyen mensuel à Toulouse. le nombre d'heures ensoleillées dans la journée est mentionné sous chacune des barres mensuelles
Ensoleillement moyen mensuel à Toulouse. le nombre d'heures ensoleillées dans la journée est mentionné sous chacune des barres mensuelles

UN HIVER POURRI CHAQUE ANNÉE ?

 

2018 est un exemple parlant pour se faire une idée des conséquence d'une perte d'ensoleillement de 25%. Ce déficit important pourrait devenir la règle dans les quartiers les plus touchés par l'ombre de la tour.

Ce début d'année 2018 était un hiver pourri. Il pourrait constituer la référence future des Toulousains habitant les quartiers envahis par l'ombre de la tour.
Ce début d'année 2018 était un hiver pourri. Il pourrait constituer la référence future des Toulousains habitant les quartiers envahis par l'ombre de la tour.

 

 

 

 POPULATION CONCERNÉE

 

La carte ci-dessous superpose l'éventail annuel de l'ombre vu plus haut à une carte des données INSEE (population 2013). On voit ainsi l'importance du nombre de personnes potentiellement lésées par l'ombre résultant de la construction d'une tour aussi importante.

 

Environ 10000 personnes habitent très près du site choisi par le Maire pour bâtir la tour responsable de l'ombre.
Environ 10000 personnes habitent très près du site choisi par le Maire pour bâtir la tour responsable de l'ombre.
Lire la suite 15 commentaires

mar.

30

janv.

2018

Répondre à la demande de modification du PLU pour augmenter la rentabilité du projet de tour Occitanie

 

 

Trois paragraphes qui peuvent aider à exprimer son opinion pour l'enquête publique concernant la modification du PLU

 

pour cela il faut écrire à : PLU_enquetes-publiques@toulouse-metropole.fr

 

 

 

 

 

Une consultation des textes trop difficile

 

  • Trop peu d'affiches annoncent la modification du PLU. La zone d'affichage devrait être élargie quand les textes à modifier impactent une tour de 150m de haut qui concerne tous les Toulousains et pas seulement le voisinage.

  • Retrouver les textes modifiés est extrêmement difficile pour un non spécialiste du PLU ET d'internet : plusieurs procédures enchainent des pages html permettant d'accéder à des fichiers pdf dont il faut demander explicitement la lecture.
    Exemple de manipulations à effectuer :

 

- Trouver la page http://www.toulouse-metropole.fr/services-proximite/plan-local-d-urbanisme/toulouse

 

- Ne pas se tromper en essayant de consulter le PLUiH, mais descendre le curseur pour les procédures en cours au PLU :

 

  • accéder au dossier d'enquêtre publique -> le clic branche sur le projet, descendre le curseur sur la ligne 4A pour
    - accéder au règlement -> téléchargement avant de lire le pdf (148 pages), le sommaire ne comporte pas de surlignage pour indiquer les modifications,

  • aller en 12.4.11 sans repère ni indication (page 24/148) pour lire la partie qui concerne les places pour les vélos (en rouge, mais la formulation est incompréhensible pour un non spécialiste) et,

  • pour ce qui concerne les logements sociaux : une ligne en annexe, en bas de la page 125/148 : "Par ailleurs, la diversité sociale de l’habitat pourra s’apprécier, dans le cas d’une opération d’aménagement concédée, à l’échelle globale de l’opération." C'est tout...

 

  • L'appel à la messagerie pour rédiger et envoyer l'avis du citoyen devrait inclure la saisie de l'objet de la demande. Le clic permet d'afficher une page de la messagerie par défaut avec pour seule indication l'adresse où envoyer le courrier (PLU_enquetes-publiques@toulouse-metropole.fr). C'est trop succinct pour un usager moyen qui ne saura jamais, en outre, si son avis a été pris en considération.

 


Cette succession de difficultés à surmonter pour les citoyens pourrait évoquer une volonté délibérée de décourager la participation.

 

 

 

Suppression de l'obligation d'emplacements de stationnement vélos

 

  • la formulation dans le PLU est particulièrement incompréhensible alors qu'il s'agit simplement de délocaliser hors du bâtiment les emplacements actuellement obligatoires, dont le nombre est fonction du nombre d'emplois et de logements envisagés. Une telle délocalisation serait tout à fait préjudiciable à l'usage du vélo, environ 1500 personnes étant susceptibles de pouvoir utiliser un vélo pour se rendre dans ou hors de la tour  :

 

  • parce qu'on n'utilise son vélo que s'il est disponible à portée de main. S'il faut aller en chercher un dans un autre lieu ce mode de transport restera sous utilisé. Les emplacements disponibles seraient à près de 200m de distance (exemple : rue René Leduc) auxquelles il faudrait ajouter les distances verticales supplémentaires.

  • la pollution ne cesse de s'accroitre à Toulouse, Atmo-Occitanie alerte régulièrement les habitants sur cette évolution, il faut donc favoriser les modes actifs et les modes doux.

  • la commission de l'enquête publique indique que - extrait : le PDU doit clairement concrétiser ses ambitions pour les modes actifs et montrer que les élus du SMTC s’engagent résolument dans « une véritable révolution de la mobilité propre" sans attendre une " étape de rupture tendancielle et comportementale autour de 2030/2050". Cet engagement a un prix, soit un budget initial minimum de 25 M€ vélo/an. Ce point a fait l'objet d'une réserve.
    Comment l'établissement public Europolia peut-il prôner une mesure contraire aux obligations d'un autre établissement public (SMTC) ?

  • l'emplacement du tri postal prévu pour la tour est contigu au carrefour canal/allées jean Jaurès (2 fois 2 voies cyclables), deux axes majeurs pour les cyclistes toulousains. Cet emplacement est incontournable dans le futur réseau express vélo recommandé par la commission d'enquête du plan Mobilités.

  • Il serait absurde et contre-productif de déroger dans ce lieu à la règle des emplacements pour vélos.

  • La demande de modification ne concernerait pas seulement le seul emplacement de la tour mais les 135 hectares du projet TESO.

 

 

 

Suppression de l'obligation de 30 % de logements sociaux pour la tour

 

Cette suppression revient à créer une zone d'exclusion pour les personnes bénéficiaires potentiels.

 

Les dimensions importantes de cette zone (135 ha, distance de 1,2km entre le tri postal et le carrefour Cazeneuve/Collignon) rendent probable la création de fait, à terme, de deux zones distinctes : une pour les riches au sud avec la tour, entre autres, l'autre au nord pour les catégories défavorisées, renforçant possiblement le côté zone de non droit souvent évoquée aux abords de la cité Caffort.

 

C'est contraire à l'esprit de la loi SRU et ça pourrait permettre aux générations futures de continuer à fustiger l'absence de civisme de jeunes vivant des expédients habituels dans les quartiers défavorisés.

 

Enfin, une telle disposition encouragerait à différer la création de ce type de logements jusqu'à la fin des opérations concédées.

La demande de modification ne concernerait pas seulement le seul emplacement de la tour mais les 135 hectares du projet TESO.

 

 

 

 

Donnez votre avis, merci

(indiquez si vous ne voulez pas que votre nom soit publié)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

0 commentaires

mar.

30

janv.

2018

Que penser du projet tour Occitanie ?

 

Soirée débat organisée le 18 janvier 2017 par l'Association du quartier Chalets-Roquelaine, et particulièrement Jean-Louis Ducassé et Alain Roy.

 

Présentation de Jean-Louis Ducassé

UN GRAND PROJET D’AMÉNAGEMENT ET DE TRANSPORT AUTOUR DE LA GARE MATABIAU mai 2016
plaquette_du_projet_toulouse_eurosudoues
Document Adobe Acrobat 9.0 MB

Le document précédent est la plaquette de présentation du projet Toulouse Euro Sud Ouest, version mai 2016, où la tour n'apparait pas.

Dans la version plus complète de janvier 2018 (pas encore en ligne lors de la réunion) on la distingue très nettement, moitié logements en orange, moitié bureaux en bleu.

Le téléchargement est possible ici

 

 

 

Compte rendu de la première partie

 

 

M. Garès

 

 

Le projet de la tour est dissocié de la LGV.
En 2012, le projet était un schéma directeur multimodal. Le projet Euro Sud Ouest avait fait apparaître un manque de terrains disponibles et la nécessité d'agrandir le centre de Toulouse, et donc de densifier.
Le projet est devenu double et se sont imposés le réaménagement du quartier et la construction d'une tour.

 

Le périmètre de l'opération concerne 135 hectares: 300000 m2 de bureaux, environ 3000 logements, et en plus une ZAC. La tour abriterait des logements, des bureaux, un hôtel Hilton.
M.Garès reconnaît que ce projet n'est apparu qu'en 2017 et ne faisait pas partie du projet initial.

 

 La tour se trouverait sur le site de l'ancien tri postal et atteindrait une hauteur de 150 mètres. Dans un premier temps, il avait été prévu 50 mètres, en conformité avec le PLUiH, mais les promoteurs ont jugé les coûts trop importants dans ce cas et ont obtenu d'abord 100 mètres, puis finalement Toulouse Métropole a validé le projet à 150 mètres le 10 novembre 2016.

 

La première phase des travaux s'achèverait vers la fin 2019, avec les aménagements du secteur gare et les bords du canal. Le reste se poursuivrait vraisemblablement jusqu'en 2030 ou 2032.

 

 

 

M.Mebaoudj

 

 

L'édification d'une tour ne faisait pas partie du projet TESO lancé en 2012. Il a été annoncé à Cannes en mars 2017, et a été "bouclé" en juillet 2017.

 

Il y a eu absence totale de concertation, d'informations, et l'enquête publique a eu lieu en début d'été, donc a été confidentielle !

 

Arguments contre le projet:

 

- La circulation et le stationnement ne pourront que s'aggraver en raison de la densité excessive de population créée.

 

- Une tour entraîne une consommation énergétique de 25% supérieure à celle de bâtiments moins hauts, ce qui ne va pas dans le sens de la COP 21.

 

- Cette tour abriterait un hôtel Hilton, des bureaux et des appartements de grand standing, mais les logements sociaux ne seraient que plus loin, dans d'autres bâtiments.

 

- Il a été dit que cette tour serait "au coeur du quartier d'affaires Matabiau", mais qui a vu un quartier d'affaires en cet endroit ?

 

- L'ombre d'une tour si haute pourrait gêner les habitants proches (voir plus bas).

 

D'accord pour le réaménagement de ce quartier mais sans une tour.
Que faire? Les élections de 2020 pourront permettre aux citoyens de donner leur avis...

 

 

 

Deuxième partie

 

Présentation d'Alain Roy

 

 

 

Compte rendu de la deuxième partie

 

 

Questions et remarques du public

 

Les questions ont presque exclusivement été posées à M.Garès, et ont traduit des inquiétudes quant à ce projet

 

 

 

1) Le Canal du Midi a une valeur patrimoniale et la tour ne s'intégrerait pas dans cet environnement protégé. 

 

Réponse: Une étude est en cours.

 

 

2) Il y a à Toulouse et en périphérie de nombreux bureaux vides à louer : où serait l'utilité d'en construire d'autres?

 

Réponse: S'ils ne sont pas loués, c'est qu'ils n'ont pas les qualités requises.

 

 

3) La circulation, déjà difficile, va s'amplifier.

 

Réponse : grâce aux transports collectifs améliorés les gens ne prendront plus leurs voitures.

 

 

4) Puisqu'il n'y aura pas de parkings dans la tour, ni pour les voitures ni pour les vélos, il y aura un gros problème de stationnement.

 

Réponse : "Des facilités existeront, une capacité de stationnement existera. Il y aura des parkings autour".

 

 

5) Ce projet a un côté déshumanisé, sans mixité sociale, c'est une gentrification.

 

Réponse : Il y aura 35% de logements sociaux, pas dans la tour mais dans le reste du réaménagement. "On ne veut pas faire comme à la Part-Dieu à Lyon".
Une précision : il y aura toute la gamme de logements sociaux.

 

 

 6) Qu'en sera-t-il de la consommation d'eau pour arroser les arbres ?

 

Réponse :"On ne sait pas".

 

 

7) En 2020, il y aura des exigences énergétiques plus grandes, dans une tour de cette hauteur, il ne peut pas y avoir d'énergie positive : quand la tour sera construite, elle sera hors la loi!

 

 

8) Y aura-t-il des espaces verts?

 

Réponse : les bords du canal seront rénovés.

 

 

9) M.Busquets qui a fait des propositions intéressantes quartier par quartier pour Toulouse était-il au courant du projet tour?

 

Réponse : oui.

 

 

10) Une personne conteste un projet qui dénaturerait notre "ville rose, on n'est pas à Dubaï !" Il faudrait respecter l'identité d'un quartier.

 

 

11) Plusieurs s'interrogent sur le coût de cette opération.

 

Réponse: 130 millions de fonds privés. Mais nous savons qu'il y a aussi un investissement important de fonds publics.

 

 

12) De nos jours il a une nécessité de faire preuve d'une certaine sobriété. Cette tour ne serait qu'un "faire-valoir".

 

 

13) Commentaires d'une personne qui a participé pendant des années aux réunions de concertation du projet Euro Sud Ouest :

 

Ce projet de tour apparaît tout d'un coup en 2017, sans qu'il ait été annoncé auparavant. A quoi sert de participer à toutes ces réunions pour ne pas être informé?

 

Et aussi :

 

  • Qu'est-ce qui peut justifier ce projet? Où est l'amélioration?

  • La pollution est de plus en plus importante à Toulouse et cette tour l'accentuerait. Dans cette tour, pas d'emplacements pour les vélos, consommation énergétique excessive...

  • Risque que cette tour fasse naître d'autres projets du même type (cf La Part-Dieu)

  • Un tel projet devrait s'appuyer sur un consentement explicite !

 

 

  • Une seule personne dans la salle s'est montrée favorable au projet.

 

 

A la fin de cette réunion, les deux intervenants ont été invités à conclure :
un projet intéressant pour M.Garès, un déni de démocratie pour M. Mebaoudj.

 

         Et une bonne affaire pour le promoteur...

 

 

 

 

Nous avions prévu de faire également intervenir un représentant du promoteur du projet de tour et un contradicteur pour lui répondre. L'architecte pressenti étant indisponible ce soir-là ce débat n'a pas eu lieu.

Le document de présentation téléchargeable ci-dessous est celui utilisé par le représentant de la Cie de Phalsbourg lors de la commission du quartier 1.3 au Capitole le 17 octobre 2017.

 

Présentation de la tour par le promoteur la Compagnie de Phalsbourg
Document téléchargé sur le site de la Mairie
http://www.toulouse.fr/web/secteur-toulouse-centre/commissions-de-quartier
(quartier 1.3, second semestre 2017)
Diaporama _Tour_Occitanie_CQ_1_3_17octob
Document Adobe Acrobat 9.0 MB

 

 

 

Photos de la soirée

L'ombre portée par une tour haute de 150 mètres

 

(Complément après réunion - Une page plus complète a été ajoutée ici)

 

Plusieurs personnes ont exprimé leur inquiétude quant aux gênes dues à l'ombre de cette tour.

Pour essayer d'y voir clair, on a calculé l'importance des zones concernées :

 

- L'ombre est très courte en été, en dehors des levers et couchers du soleil (figure ci-dessous en haut à droite).

- Elle est moins anodine en demi-saison où la longueur de l'ombre dépasse toujours la hauteur de la tour (figures de gauche)

- elle devient envahissante en début d'hiver :

  • dans la matinée de 10h à 12h légales* pour le nord-est des Chalets, délimité par une ligne constituée par la rue du Printemps/place Roquelaine et le Canal,
  • pour la colline de Jolimont l'après-midi et pour le sud de Marengo en fin de journée.
    Aux alentours de midi l'ombre tombe sur les rails de la gare.
    La place Roquelaine sera dans l'ombre pendant 25 minutes environ en début de matinée, le haut de la rue Bayard pendant une heure environ.

 

* Heure légale = heure solaire + 1 h en hiver

ou  heure solaire + 2 h en été

 

Images réalisées grâce au logiciel The Photographer's Ephemeris - 04/03/2018
Images réalisées grâce au logiciel The Photographer's Ephemeris - 04/03/2018

 

Donnez nous votre avis  !

 

0 commentaires

mer.

12

juil.

2017

Une passerelle Concorde-Raisin ?

Dans le cadre du projet Toulouse Euro Sud Ouest, l'équipe de Joan Busquets a planché sur un projet de passerelle qui réunirait deux quartiers trop longtemps séparés par le Canal, et permettrait aux habitants du Raisin de profiter des opportunités marchandes et des animations associatives du quartier des Chalets.

 

Consciente de devoir éviter les défauts des précédentes passerelles mal situées par rapport aux cheminements disparus, inconfortables voire acrobatiques pour certains usagers, l'équipe Busquets a fait un projet qui rétablit un trajet entre la rue de la Concorde (à gauche sur le premier et le troisième dessin, photographiés lors de la projection du 22 juin organisée par Europolia) et le chemin du Raisin en créant deux longs plans inclinés -enfin- adaptés aux cyclistes, voitures d'enfants et handicapés. Un chemin plus court emprunte des escaliers plus directs.

Les arbres existants sont intégrés. Les vues présentées donnent l'envie de s'y promener.

Personne n'a parlé budget lors de la réunion de présentation, la décision de réalisation reste à venir.

 

Je vote pour, et vous ?

A. Roy

On aperçoit l'entrée de la rue de la Concorde à gauche. Le long cheminement en pente intègre les arbres existants.
On aperçoit l'entrée de la rue de la Concorde à gauche. Le long cheminement en pente intègre les arbres existants.
Chemin du raisin à gauche. Au fond le pont Matabiau.
Chemin du raisin à gauche. Au fond le pont Matabiau.
Rue de la Concorde à gauche. Remarquez que le tablier réunit en biais les deux rives, adoucissant ainsi les trajets empruntant les plans inclinés.
Rue de la Concorde à gauche. Remarquez que le tablier réunit en biais les deux rives, adoucissant ainsi les trajets empruntant les plans inclinés.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

0 commentaires

mar.

14

juin

2016

Aménagement rue Matabiau

La Mairie nous a transmis le plan de réaménagement des abords de l'école Matabiau, actuellement dangereux. En augmentant la largeur des trottoirs et en réduisant la vitesse des véhicules on espère, comme ça a été le cas pour l'école Bayard en face de la place Roquelaine, une nette amélioration des entrées-sorties de l'établissement.

Les dates prévues pour le chantier : 18 juillet au 5 août
Les dates prévues pour le chantier : 18 juillet au 5 août
rue Matabiau, les travaux sont presque terminés le 31 août : trottoirs élargis, barrières multicolores et surélévation de la chaussée devant l'école. De gros progrès a priori, mais attendons l'avis des parents ...
rue Matabiau, les travaux sont presque terminés le 31 août : trottoirs élargis, barrières multicolores et surélévation de la chaussée devant l'école. De gros progrès a priori, mais attendons l'avis des parents ...

Nous avons reçu le 30 mai le message qui suit, dont la portée est plus large que le seul aménagement décrit ci-dessus. Le plan guide urbain du projet TESO ne prévoit que l'aménagement de la rue Matabiau dans sa partie la plus proche de la gare (de la place Roquelaine au Canal).

L'évolution des flux automobiles le long de cet axe de pénétration dans Toulouse que constitue la rue Matabiau n'a pas, à notre connaissance, été abordée précisément lors des études préliminaires, et encore moins le dépérissement commercial de cette rue.

Les changements envisagés dans le secteur sont tellement nombreux qu'il est hasardeux de faire des pronostics, mais :

  • On peut supposer que la création des 3 nouveaux parvis modifiera, à terme (après 2020), l'ensemble des flux autour de la gare.
  • Le renforcement du réseau TER et la troisième ligne de métro devrait permettre également de diminuer la charge des transports en commun sur cet axe.
  • Les nouveaux parkings (Raynal et Jean-Jaures) devraient aussi contribuer à dissuader la circulation automobile, mais pas forcément celle du réseau bus vers Jeanne d'Arc.

 

La question mérite d'être posée lors de l'enquête en cours.

On peut (on doit ! ) consulter auparavant le site consacré au projet.

 

En ma qualité d'habitante/propriétaire d'un appartement rue MATABIAU, 
je me permets de vous solliciter car nous sommes plusieurs
riverains/citoyens/parents à nous mobiliser quant au sort actuel et à venir de la
rue MATABIAU. Bus, circulations, la rue suffoque et nos enfants aussi.
Nous constatons de réelles améliorations et nous en sommes heureux (BAYARD, LOIS)
mais notre rue est laissée à l'abandon par les autorités qui n'envisagent plus
les travaux d'amélioration (cf TESO de 2015). Nous avons besoin d'aide pour
sensibiliser la municipalité sur l'aberration de sa politique concernant cette rue. Nous sommes deux mamans mobilisées dans cette campagne de mobilisation
(nous allons bientôt déposer chez nos commerçants une pétition à cette fin
et nous sommes dans la réalisation d'une BD pour toucher avec humour).
Par ailleurs, en notre qualité de mamans d'enfants scolarisés à l'école
maternelle MATABIAU et pour ma part en ma qualité de parent élu, nous
craignons l'accident grave si les pouvoirs publics mènent à terme leur projet
de nouvelle ligne (bus LINEO) encore sur cette rue déjà agonisante. Nous sollicitons donc votre aide dans ce combat, combat dans l'intérêt de notre
ville, de notre quartier et des générations futures. La phase de concertation des
riverains se concluant le 28 juin, c'est maintenant qu'il nous faut agir.
...
Adeline

2 commentaires

mar.

03

mai

2016

Construire, permis ou pas permis ?

Extrait du permis de construire délivré en mars 2015 pour les 36-38 rue du capitaine Escudié :

 Au cours de ce chantier, un immeuble en rénovation s'est écroulé pendant les travaux de "consolidation". Notre association a dû insister beaucoup pour qu'un nouveau permis soit déposé puisque le permis accordé décrivait une situation qui n'existait plus.

Un an après, la réalisation n'est pas franchement conforme (deuxième étage à droite -photo prise le 25 avril 2016.)


1 commentaires

jeu.

05

avril

2018

De l'ombre pour les habitants des Chalets

L'ombre projetée par une tour de 150m constitue le plus souvent une gêne pour les riverains. Ce n'est, toutefois, qu'une des facettes de la dégradation de l'environnement :

  • l'énergie nécessaire au fonctionnement d'un ensemble aussi important est en partie dissipée dans l'environnement immédiat (au-delà de 50m de hauteur les bâtiments sont incompatibles avec la notion d'autosuffisance énergétique pourtant prévue dans les normes dès 2020).
  • la réflexion des rayons solaires sur les façades vitrées entraine une surchauffe du tissu urbain environnant
  • le vent s'accroche dans les tours, sa vitesse en est globalement diminuée, diminuant ainsi le refroidissement nocturne des bâtiments ce qui contribue à la création d'ilots de chaleur.
    ...
Lire la suite 15 commentaires

mar.

30

janv.

2018

Répondre à la demande de modification du PLU pour augmenter la rentabilité du projet de tour Occitanie

Lire la suite 0 commentaires

mar.

30

janv.

2018

Que penser du projet tour Occitanie ?

 

Soirée débat organisée le 18 janvier 2017 par l'Association du quartier Chalets-Roquelaine, et particulièrement Jean-Louis Ducassé et Alain Roy.

 

Présentation de Jean-Louis Ducassé

Lire la suite 0 commentaires

mer.

12

juil.

2017

Une passerelle Concorde-Raisin ?

Dans le cadre du projet Toulouse Euro Sud Ouest, l'équipe de Joan Busquets a planché sur un projet de passerelle qui réunirait deux quartiers trop longtemps séparés par le Canal, et permettrait aux habitants du Raisin de profiter des opportunités marchandes et des animations associatives du quartier des Chalets.

 

Consciente de devoir éviter les défauts des précédentes passerelles mal situées par rapport aux cheminements disparus, inconfortables voire acrobatiques pour certains usagers, l'équipe Busquets a fait un projet qui rétablit un trajet entre la rue de la Concorde (à gauche sur le premier et le troisième dessin, photographiés lors de la projection du 22 juin organisée par Europolia) et le chemin du Raisin en créant deux longs plans inclinés -enfin- adaptés aux cyclistes, voitures d'enfants et handicapés. Un chemin plus court emprunte des escaliers plus directs.

Les arbres existants sont intégrés. Les vues présentées donnent l'envie de s'y promener.

Personne n'a parlé budget lors de la réunion de présentation, la décision de réalisation reste à venir.

 

Je vote pour, et vous ?

A. Roy

Lire la suite 0 commentaires

mar.

14

juin

2016

Aménagement rue Matabiau

La Mairie nous a transmis le plan de réaménagement des abords de l'école Matabiau, actuellement dangereux. En augmentant la largeur des trottoirs et en réduisant la vitesse des véhicules on espère, comme ça a été le cas pour l'école Bayard en face de la place Roquelaine, une nette amélioration des entrées-sorties de l'établissement.

Lire la suite 2 commentaires

 

Pour nous contacter vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous.

Vous pouvez préciser si vous acceptez que votre message soit publié sur ce site, avec ou sans votre nom.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Urbanisme


Le 27 juin 2013 le nouveau plan local d'urbanisme (PLU) a été approuvé par le conseil de communauté de Toulouse métropole suite a sa mise en révision en mars 2011. Il faisait suite à une large concertation lors de laquelle notre association avait formulé plusieurs propositions qui n'ont pas toutes trouvé de traduction. Nous continuerons à les proposer.

  • Respect de l'identité du quartier. Le nouveau PLU respecte la spécificité du quartier en maintenant dans son règlement le graphique de détail déjà négocié lors des précédents plan d'urbanisme.

  • Prévoir des emplacements réservés pour les équipements publics manquants : une crèche publique, salle de sport proche du collège, un nouveau local pour le centre social de la Croix Rouge, city stades pour les enfants.

  • Conforter le centre de quartier Concorde pour favoriser le développement des commerces de proximité et participer à la vie du quartier.

  • Réaménager la place Roquelaine.

  • Patrimoine : protéger et restaurer la façade de la maison du Commissaire Philippe.


Pour nous contacter vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous.

Vous pouvez préciser si vous acceptez que votre message soit publié sur ce site, avec ou sans votre nom ; c'est mieux si vous acceptez !

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.