Sécurité

 

En construction



mer.

30

oct.

2019

Circulation de transit : trafic moyen par jour ouvré

En toute logique, on préfèrerait que des mesures de vitesse soient effectuées avant d'installer un dispositif ralentisseur, et après pour en mesurer l'efficacité.

 

Quand on ne recherche pas l'efficacité d'un aménagement, les citoyens peuvent se demander s'ils ne sont pas témoins d'une nouvelle opération de communication.

 

Voir ci-dessous les lettres au premier adjoint et le compte rendu de la réunion au Capitole.

Depuis 2016, nous réclamons des mesures efficaces pour ralentir le flux des voitures.

 

Alors que nous avons demandé au premier adjoint et à la Maire de quartier la mise en place de ralentisseurs efficaces et le stationnement à côtés alternés, la métropole continue à faire peindre les rues : le sigle 30 est maintenant collé sur la plupart des rues du quartier, parfois juste devant les ralentisseurs qui signifient eux-mêmes vitesse limitée à 30 (à gauche rue Ingres le 28/10/2019)

Ça peut paraitre bizarre : si des conducteurs passent volontairement trop vite au-dessus de ralentisseurs bossus, comment espérer les ralentir par un sigle collé à plat sur le bitume ?

 

C'est encore plus bizarre quand ce même sigle est collé sur les rues où jamais personne n'a constaté d'excès de vitesse (rue de Coulmiers, à gauche, qui se termine en impasse).

 

 

Rue Ingres (5/10/19)
Rue Ingres (5/10/19)

Lire la suite 5 commentaires

jeu.

24

oct.

2019

Métro 3ème ligne - enquête publique

21 octobre 2019 : Message en provenance de l'Union des Comités de Quartier (UCQ)

Merci à l'UCQ et à Guillaume Drijard, son président.

 

 

aux associations de quartier et pour l'amélioration du cadre de vie dans l'agglomération toulousaine


Bonjour,

Lors de notre dernière coordination, lundi 14 octobre, nous avons abordé l'enquête publique sur le projet TAE-CLB (3e ligne de métro TAE dont la liaison avec l'aéroport et connexion ligne B) de Tisséo Collectivités.

La commission d'enquête a finalisé son rapport le 19/09/2019, mais il n'a été mis en ligne que le 11/10/2019 sur le site de la préfecture : LIEN

Dans la liste de documents dont des avis qui étaient joints au dossier de l'enquête, vous trouverez le rapport complet de la commission d'enquête (rapport) et ses conclusions (conclusions).

La commission d'enquête, présidée par Bernard Dorval, a ainsi rendu son avis "personnel et motivé" sur les différents dossiers :

  • DUP (déclaration d'utilité publique) du projet de 3e ligne TAE dont la liaison avec l'aéroport LAE :

 

AVIS FAVORABLE avec 2 RESERVES (maintenir l'alignement des arbres à François Verdier + réduire la capacité du P+R aux Sept Deniers) et 7 RECOMMANDATIONS (rechercher des alternatives quand destruction d'arbres et espaces végétalisés prévue + finaliser le projet en liaison avec les habitants + étudier des alternatives pour les emplacements de certains ouvrages annexes + veiller à sécurité des liaisons sans trajet excessif pour les usagers aux pôles d'échanges multi-modaux + mettre en cohérence les diverses modalités de transport et de stationnement avec autorités concernées + prévoir une éventuelle extension de la ligne à Colomiers + stratégie volontaire et cohérente avec l'urbanisation future)

 

  • mise en compatibilité (MEC) des documents d'urbanisme pour le projet TAE

 

AVIS FAVORABLE (adaptation suite aux modifications du projet dans le cadre de la DUP)

 

  • enquête parcellaire pour le projet TAE

 

AVIS FAVORABLE (adaptation suite aux modifications du projet dans le cadre de la DUP)

 

  • DUP du projet de connexion avec la ligne B (CLB)

 

AVIS FAVORABLE avec 1 RECOMMANDATION (ne pas hypothéquer un éventuel doublement futur de la ligne)

 

  • MEC des documents d'urbanisme pour le projet CLB

 

AVIS FAVORABLE (adaptation suite aux modifications du projet dans le cadre de la DUP)

 

  • enquête parcellaire pour le projet CLB

 

AVIS FAVORABLE (adaptation suite aux modifications du projet dans le cadre de la DUP)


Pour rappel, les membres des commissions d'enquête sont nommés par le Tribunal administratif. L'avis d'une commission d'enquête suite à une enquête publique est consultatif. Néanmoins, la jurisprudence incite le maître d'ouvrage à suivre au moins les réserves. L'avis donné par une commission d'enquête dans ses conclusions peut être être défavorable ou favorable. Dans ce dernier cas, il peut être assorti de réserves (avis favorable sous réserve qu'un point du projet soit modifié, autrement dit si ce point n'est pas modifié, l'avis est réputé défavorable) et de recommandations (l'avis reste favorable qu'une recommandation soit suivie ou non).

Les conclusions d'une commission d'enquête suite à une enquête publique sont uniquement consultatives. Le maître d'ouvrage est donc libre de les suivre ou pas. Néanmoins, la jurisprudence incite le maître d'ouvrage à suivre au moins les réserves.

En l'occurrence, Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités, s'est déjà engagé par voie de presse à suivre les 2 réserves exprimées par la commission d'enquête (La Dépêche, ActuToulouse). Il faut dire que le rapport de la commission d'enquête est exceptionnellement faible sur le fonds du projet, malgré son importance au moins financière avec un coût estimé à 2,7 milliards €. Il s'intéresse surtout aux aménagements des stations.

Pour la suite de la procédure, le comité syndical de Tisséo Collectivités doit adopter le projet modifié suite au rapport de la commission d'enquête, ce qui devrait fait lors de sa réunion du 27 novembre. Puis Tisséo Collectivités le soumettra au préfet pour qu'il prononce la déclaration d'utilité publique du projet. Nous serons alors quelques mois ou semaines avant les élections...


Salutations associatives,

Guillaume Drijard,
président de l'UCQ

 

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

24

oct.

2019

Arnaques en tous genres

 

Cette rubrique n'est pas destinée à créer une psychose anti-arnaque dans le quartier, ni à donner des idées aux apprentis arnaqueurs.

Il semble, tout bêtement, que certaines personnes ont choisi de mettre à profit certains savoir-faire au détriment des habitants de nos rues. Nous croyons qu'il est souhaitable de les prévenir pour leur mettre la puce à l'oreille avant d'en être victimes.

 

N'hésitez pas à raconter vos expériences, vous rendrez ainsi service aux voisins.

 

 

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

oct.

2019

De l'ombre pour les habitants des Chalets

Extrait de La Dépêche (23 juin 18)
Extrait de La Dépêche (23 juin 18)

L'ombre projetée par une tour de 150m constitue le plus souvent une gêne pour les riverains. Ce n'est, toutefois, qu'une des facettes de la dégradation de l'environnement :

  • l'énergie nécessaire au fonctionnement d'un ensemble aussi important est en partie dissipée dans l'environnement immédiat (au-delà de 50m de hauteur les bâtiments sont incompatibles avec la notion d'autosuffisance énergétique pourtant prévue dans les normes dès 2020).
  • la réflexion des rayons solaires sur les façades vitrées entraine une surchauffe du tissu urbain environnant
  • le vent s'accroche dans les tours, sa vitesse en est globalement diminuée, diminuant ainsi le refroidissement nocturne des bâtiments ce qui contribue à la création d'ilots de chaleur.
    ...
Lire la suite 17 commentaires

sam.

14

sept.

2019

TESO, enquête publique complexe et concertation chaotique

 

ENQUÊTE PUBLIQUE

 

 

 

97% des projets soumis à enquête publique en France sont acceptés avec ou sans réserves.

 

 

 

TESO n'a pas fait exception à cette règle implicite : la Commission d'enquête (CE) a accepté l'ensemble des 5 projets qui lui étaient soumis.

 

La participation a été forte. Il faut dire que les métiers de la construction ont sollicité largement leurs adhérents, quelle que soit leur lieu de vie, afin qu'ils donnent un avis positif aux projets dont ils espèrent tirer bénéfice. Ainsi un maçon charentais a compté autant qu'un riverain de l'avenue de Lyon qui en sera chassé.

 

Tous les arguments avancés par les contributeurs n'ont pas fait l'objet d'une égale attention des commissaires. Le volet mobilités et ses conséquences sur la pollution a été totalement sous-estimé pour TESO dont les développement futurs (bureaux, logements, commerces) sont tout à fait incompatibles avec la voirie actuelle ou prévue. Pour compenser sans doute, la Commission préconise d’implanter les établissements accueillant des populations sensibles à l’écart des boulevards à fort trafic et d’étudier les différents moyens envisageables pour améliorer la qualité de l’air dans le secteur.

 

Nous n'aurons ainsi que nos yeux pour pleurer. Et prendre connaissance des statistiques de morbidité due à la pollution...

 

 

 

TOUR OCCITANIE

 

Malgré le peu d'enthousiasme manifesté par la CE dans son rapport en ce qui concerne les dépenses énergétiques et l'empreinte carbone (les tours ne font plus partie du modèle de sobriété énergétique du futur), elle passe outre aux dangers représentés par le manque d'expérience en ce qui concerne les tours arborées. Le rapport ne mentionne même pas les conditions de vent extrêmes déjà relevées à Toulouse, et se contente d'une citation en guise de remède aux « collisions mortelles contre les vitres [qui] constituent l’un des plus grands problèmes de protection des oiseaux de notre monde civilisé ».

 

A la lecture du rapport on ne peut que se rappeler que la présidente de la Commission d'enquête est la même personne qui a préconisé en 2016 la modification du PLU pour permettre, à l'emplacement du tri postal, une construction d'une hauteur de 150 mètres. Et s'interroger sur la nature des relations entre le président du tribunal administratif, qui nomme les commissions d'enquête, et le Maire qui promeut les promoteurs immobiliers.

 

Rapports de la commission d'enquête :
http://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/30786/205939/file/1%20Rapport%20TESO.pdf

 

http://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/30787/205943/file/2%20Conclusions%20TESO.pdf

 

 

 

 

 

Lire la suite 1 commentaires

jeu.

06

oct.

2016

Cambriolages : attention aux monte-en-l'air

Dans la nuit du 4 au 5 mai, des cambrioleurs ont opéré dans le quartier.

 

Ayant pu pénétrer à l'intérieur d'un pâté de maisons par une porte mal fermée sur la rue, ils ont essayé d'ouvrir toutes les portes donnant côté cour ou côté jardin, sachant par expérience que les habitants négligent souvent de vérifier le verrouillage des portes et de fermer leurs contrevents ou leurs volets qui ne donnent pas sur la rue. Ces monte-en-l'air ne se contentent pas d'opérer en rez-de-jardin mais escaladent les façades en s'aidant du mobilier trouvé sur place, voire d'une échelle traînant sur un chantier ; ils passent d'un jardin à l'autre sans difficulté.

Ils opèrent sans bruit donc sans réveiller les dormeurs.

 

Bilan de l'opération : quelques centaines d'euros envolés (je venais de passer au distributeur), un appareil photo avec ses milliers de clichés stockés sur la carte mémoire, une demi-douzaine de dossiers à remplir pour remplacer les papiers d'identité (avant de les retrouver jetés par terre dans le jardin), des heures d'attente aux différents guichets : commissariat, mairie, préfecture, assurances diverses... Et à propos d'assurances, l'assurance vol ne joue que si une trace d'effraction est constatée.

Une chance, il n'y avait pas de bijoux accessibles.

 

Tout ça pour une porte mal fermée ?

Dorénavant je vérifie tous les soirs les fermetures, et vous engage à en faire autant.

A.R.

Le cambriolage d'un pâté de maisons c'est d'abord une porte d'immeuble mal fermée sur la rue qui ouvre l'accès, à travers les jardins, à des dizaines de logements eux aussi souvent mal fermés...
Le cambriolage d'un pâté de maisons c'est d'abord une porte d'immeuble mal fermée sur la rue qui ouvre l'accès, à travers les jardins, à des dizaines de logements eux aussi souvent mal fermés...
1 commentaires

Attention au pillage des bagages dans les voitures !

Message reçu le 12/01/2015: 

Bravo pour votre engagement pour notre quartier.
Je tiens à vous informer de la mésaventure survenue à des amis qui
se sont garés rue saint Hilaire pendant une petite demi heure et qui
ont vu leurs bagages dérobés dans leur coffre où ils n'étaient pas
visibles et ceci sans effraction ! Selon la police, c'est assez
courant , certains individus possédant des copies des constructeurs
pour ouvrir les nouvelles voitures équipées de serrures magnétiques.
C'était le 1er janvier vers 19h et la voiture une BMW.
Quelques effets ont pu être retrouvés près ou dans une poubelle
de la rue mais hélas tout ce qui avait de la valeur avait disparu.
La voiture était garée presque à l'angle de la rue des Chalets.
Le commissariat n'a pas été étonné et a fait part de nombreux
cas dans notre quartier.

Comme cela se passe dans notre quartier, une mise en garde peut
être utile !

Ps je ne souhaite pas voir figurer mon nom. Merci


 

Dans une rue voisine, Saint-Honest, un vol avec bris de vitre d'un bagage oublié sur un siège arrière (10 janvier).

 

 

 Dans le même coin, rue des Chalets : encore des bris de rétroviseurs.

Un geste imbécile qui pourrait coûter cher à leurs auteurs, ou, plus probablement, à leurs parents.

Le remplacement d'un rétro peut être facturé plus de 500€, dix remplacements de rétroviseurs anéantiraient un budget vacances...

 

 

 

Propreté

  • Donnez-nous votre avis à l'aide du formulaire ci-dessous, merci

 

Vous pouvez préciser si vous acceptez que votre message soit publié sur ce site, avec ou sans votre nom.

 

 

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.