Sécurité

 

En construction



mar.

23

févr.

2021

Les raccourcis de circulation à travers le quartier des Chalets

Lire la suite 0 commentaires

ven.

01

janv.

2021

Circulation de transit : on avance !

 

Nous essayons, depuis 2014 au moins, de faire en sorte que cette plaie ouverte en travers du quartier soit, sinon refermée, au moins soignée pour que les riverains des rues concernées puissent à nouveau respirer.

 

* L'article ci-dessous, paru dans la Gazette des Chalets de décembre 2020, a relancé le débat en faisant état des propositions que nous avons adressées à la maire de quartier pour réduire la circulation de transit.

 

* plusieurs messages reçus sur notre site ont exprimé un désaccord sur les effets possiblement induits par nos propositions. Nous les publions ci-après.

 

* pour compléter les éléments de réflexion avec des données chiffrées , nous avons estimé les conséquences de l'utilisation des raccourcis en temps gagné (ou perdu), et en distance parcourue. Ceci pour :

 

* depuis la publication de notre article dans la Gazette , s'est tenue une réunion le 15 décembre 2020  avec Mme Adoue-Bielsa, maire de quartier, des représentants de l'association du quartier et des habitants alertés par l'article et agissant séparément auprès des autorités municipales qu'ils connaissent. Les services municipaux nous ont exposé leurs projets de dispositifs ralentisseurs.

 

Résumé des épisodes précédents

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

déc.

2020

Promenade sur l'autre rive du Canal

Promenade proposée par Alain Roy

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

déc.

2020

Promenade sur les pas de Laporte Blairsy

Promenade proposée par Jean-Louis Ducassé

 

Il y a deux statues dans notre quartier, œuvres d’un même sculpteur Léo Laporte-Blairsy. Né le 5 avril 1865 à Toulouse, il a été l’élève à l’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris de deux autres toulousains célèbres Alexandre Falguière et Antonin Mercié. D’emblée, il est curieux de constater que la rue qui relie physiquement les deux œuvres est la rue Alexandre Falguière : hasard ou volonté délibérée ?

 

Il est considéré comme un sculpteur et médailleur rattaché au mouvement de l’Art Nouveau. Il a été, entre autres, sociétaire du Salon des artistes français à partir de 1897 ; il y reçoit une médaille de troisième classe (1894), une de deuxième classe (1898) et une de première classe (1914). Une belle progression … À noter que déjà à l’exposition universelle de 1900, il obtient une médaille d’argent.

 

Avant de détailler les deux statues, et si vos pas vous guident plus loin que le kilomètre parfois réglementaire en période de confinement, sachez qu’il existe au parc Michelet du faubourg Bonnefoy la statue « Le Faubourg Matabiau » qui date de 1900 et qui lui avait été commandée par la ville de Toulouse pour l’aménagement … de la place du Capitole. Au jardin du Grand Rond vous pourrez voir « Le Réveil de Morphée » dont le double en plâtre se trouve au musée des Augustins (1894). Et, enfin, un peu plus loin, sur la façade de l’École des Beaux-Arts, vous découvrirez un haut-relief en pierre représentant « La Sculpture » qui date de 1896.

 

Lire la suite 0 commentaires

ven.

24

juil.

2020

L'Etat condanné pour n'avoir pas lutté contre la pollution à Toulouse

ATMO Occitanie - Indice de qualité de l'air

(Dossier préparé par Alain Roy)

Mise à jour le 24/07/2020 à 10h

 

L’État français a été condamné par deux fois pour non respect de la législation sur la qualité de l'air:

- une première fois en octobre 2018 par le Cour Européenne de Justice,
- une seconde fois en juillet 2020 par le Conseil d’État avec une amende record de 10 millions d'euros par semestre jusqu'à respect de la législation, l'amende pouvant potentiellement s'aggraver si ce non respect perdurait.
Toulouse fait partie des zones polluées incriminée pour la pollution au NO2 qui est due à 80% au trafic autoroutier sur l'agglomération toulousaine.
la décision du Conseil d’État condamnant le Gouvernement

 

l’analyse juridique de cette décision

https://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/analyse/2020-07-10/428409


Lire la suite 0 commentaires

jeu.

06

oct.

2016

Cambriolages : attention aux monte-en-l'air

Dans la nuit du 4 au 5 mai, des cambrioleurs ont opéré dans le quartier.

 

Ayant pu pénétrer à l'intérieur d'un pâté de maisons par une porte mal fermée sur la rue, ils ont essayé d'ouvrir toutes les portes donnant côté cour ou côté jardin, sachant par expérience que les habitants négligent souvent de vérifier le verrouillage des portes et de fermer leurs contrevents ou leurs volets qui ne donnent pas sur la rue. Ces monte-en-l'air ne se contentent pas d'opérer en rez-de-jardin mais escaladent les façades en s'aidant du mobilier trouvé sur place, voire d'une échelle traînant sur un chantier ; ils passent d'un jardin à l'autre sans difficulté.

Ils opèrent sans bruit donc sans réveiller les dormeurs.

 

Bilan de l'opération : quelques centaines d'euros envolés (je venais de passer au distributeur), un appareil photo avec ses milliers de clichés stockés sur la carte mémoire, une demi-douzaine de dossiers à remplir pour remplacer les papiers d'identité (avant de les retrouver jetés par terre dans le jardin), des heures d'attente aux différents guichets : commissariat, mairie, préfecture, assurances diverses... Et à propos d'assurances, l'assurance vol ne joue que si une trace d'effraction est constatée.

Une chance, il n'y avait pas de bijoux accessibles.

 

Tout ça pour une porte mal fermée ?

Dorénavant je vérifie tous les soirs les fermetures, et vous engage à en faire autant.

A.R.

Le cambriolage d'un pâté de maisons c'est d'abord une porte d'immeuble mal fermée sur la rue qui ouvre l'accès, à travers les jardins, à des dizaines de logements eux aussi souvent mal fermés...
Le cambriolage d'un pâté de maisons c'est d'abord une porte d'immeuble mal fermée sur la rue qui ouvre l'accès, à travers les jardins, à des dizaines de logements eux aussi souvent mal fermés...
1 commentaires

Attention au pillage des bagages dans les voitures !

Message reçu le 12/01/2015: 

Bravo pour votre engagement pour notre quartier.
Je tiens à vous informer de la mésaventure survenue à des amis qui
se sont garés rue saint Hilaire pendant une petite demi heure et qui
ont vu leurs bagages dérobés dans leur coffre où ils n'étaient pas
visibles et ceci sans effraction ! Selon la police, c'est assez
courant , certains individus possédant des copies des constructeurs
pour ouvrir les nouvelles voitures équipées de serrures magnétiques.
C'était le 1er janvier vers 19h et la voiture une BMW.
Quelques effets ont pu être retrouvés près ou dans une poubelle
de la rue mais hélas tout ce qui avait de la valeur avait disparu.
La voiture était garée presque à l'angle de la rue des Chalets.
Le commissariat n'a pas été étonné et a fait part de nombreux
cas dans notre quartier.

Comme cela se passe dans notre quartier, une mise en garde peut
être utile !

Ps je ne souhaite pas voir figurer mon nom. Merci


 

Dans une rue voisine, Saint-Honest, un vol avec bris de vitre d'un bagage oublié sur un siège arrière (10 janvier).

 

 

 Dans le même coin, rue des Chalets : encore des bris de rétroviseurs.

Un geste imbécile qui pourrait coûter cher à leurs auteurs, ou, plus probablement, à leurs parents.

Le remplacement d'un rétro peut être facturé plus de 500€, dix remplacements de rétroviseurs anéantiraient un budget vacances...

 

 

 

Propreté

  • Donnez-nous votre avis à l'aide du formulaire ci-dessous, merci

 

Vous pouvez préciser si vous acceptez que votre message soit publié sur ce site, avec ou sans votre nom.

 

 

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.