Sécurité

 

En construction



Assemblée Générale 2022

 

L’Assemblée Générale de notre association s’est tenue le 31 mars dernier, devant un public fourni d’adhérents de toutes générations, attentifs et participatifs.
La Présidente, Marie-Laure Ichanjou, a introduit la présentation du rapport moral de 2021 en annonçant son intention de travailler en groupes-projets par dossiers, et a proposé à l’auditoire de s’inscrire sur les divers sujets.

0 commentaires

Brèves

L’HISTOIRE DE LA MÉDECINE D’URGENCE EN HAUTE-GARONNE
Jeudi 16 juin à 20h30 à la Maison de quartier.
Le conférencier ne sera autre que Jean-Louis Ducassé, l’un des trois vice-présidents de l’Association du quartier Chalets-Roquelaine. Car Jean-Louis, médecin anesthésiste-réanimateur, a passé sa carrière au service de la médecine d’urgence : au CHU de Toulouse, aux hôpitaux de Purpan et de Rangueil, où il a succédé au Professeur Virenque, et enfin, pendant douze ans, à la tête du SAMU 31. Il a également créé et dirigé le premier Observatoire Régional des Urgences de Midi-Pyrénées. Cette soirée sera l’occasion de découvrir l’historique de ces soins, depuis les Celtes et les Romains jusqu’à la création, en 1968, du Service d’Aide Médicale d’Urgence à Toulouse, avant de se déployer partout en France, avec un acronyme que nous connaissons tous : le SAMU.

Lire la suite 0 commentaires

Dark kitchens

interpellation des candidats aux Législatives de 2022

 

Chacun des candidat(e)s à la 1ère circonscription a reçu, le 14 ou 15 mai 2022, la communication suivante :

 

Monsieur- Madame candidat(e) de la 1ère circonscription de Haute-Garonne


 

M.,

 

Le 18 avril 2022, l’entreprise Popafood a ouvert dans notre quartier. Il s’agit d’un local, ancien restaurant, qui a été transformé en 12 dark kitchens, des cuisines de restauration rapide destinées uniquement à la livraison à domicile, qui vont produire 600 à 900 repas par jour.

 

Nous vous laissons imaginer le nombre de scooters qui vont arriver et repartir pour livrer ces repas.

 

Dès juillet 2021, les riverains se sont mobilisés et ont attiré l’attention du Maire de Toulouse sur les futures nuisances à venir (cf. dossier de presse ci-joint). La pétition a réuni environ 700 signatures d’habitants du quartier. Mais dans sa réponse, le Maire évoque le « principe supérieur de liberté commerciale » et nous fait part de son impuissance.

 

Dans les faits, ce genre d’implantation bénéficie effectivement d’un vide juridique. En effet, dans le cas qui nous occupe, et malgré un code NAF « location immobilière », les porteurs de projet affirment qu’il n’y a pas eu de changement de destination, qu’il s’agit toujours d’un restaurant. Ils n’ont donc pas déposé de permis de construire et nous n’avons pas pu nous y opposer.

 

Or ce genre d’installation provoque des nuisances multiples : nuisances sonores (scooters et livreurs sur les trottoirs, livraison des matières premières par camions), augmentation de la pollution et du nombre d’accidents, nuisances olfactives, fumées rejetées dans les rues, à hauteur de maison… Autant de nuisances non assumées par le porteur de projet : il ne fait que louer des locaux et ce sont les entreprises de livraison (Uber Eats et Deliveroo qui seront responsables des nuisances, eux-mêmes se reportant sur les livreurs). De la même façon, ce n’est pas Popafood qui est responsable des nuisances dues aux livraisons de matière première, mais, selon ses dire, les futurs « néo-restaurateurs ».  

 

Vous vous soumettez au vote des citoyens pour intégrer l’Assemblée Nationale et c’est à ce titre que nous vous interpellons.

 

Prévoyez-vous d’agir pour réglementer ce type d’établissement, établir juridiquement qu’il s’agit plus d’une entreprise agroalimentaire que d’un restaurant et interdire leur installation en centre-ville ?

 

Prévoyez-vous, comme dans certaines villes, pour les sociétés déjà en place, d’interdire le centre-ville à partir de 11h30 aux scooters thermiques ?

 

En vous remerciant par avance pour votre réponse,

 

Nous vous prions de croire, Monsieur, en l'assurance de nos meilleures salutations.

 


Marie-Laure ICHANJOU
Présidente de l'Association du quartier Chalets-Roquelaine

 

 

 

Lire la suite 0 commentaires

Les raccourcis de circulation à travers le quartier des Chalets

Tous les conducteurs en transit se rejoignent av.

Honoré Serres et cherchent à atteindre le plus

rapidement possible une des extrémités à l'est du

quartier : place Jeanne d'Arc ou pont Matabiau.

Les boulevards étant saturés, beaucoup

préfèrent emprunter le raccourci à travers les

rues du centre du quartier en espérant arriver de

l’autre côté plus rapidement que les autres

continuant sur la voie directe.

En nous aidant de Google map qui permet de

comparer deux trajets, nous avons dressé des

tableaux réunissant distances et temps de trajet

aux différentes heures de la journée

Lire la suite 0 commentaires

Potins

THÉÂTRE

 

A l' occasion de la réouverture des activités associatives de la Maison de quartier,
la compagnie des Chats Laids, soutenue par l'Association du quartier Chalets-Roquelaine, a le plaisir de convier à une présentation de ses travaux les adhérents de l'association de quartier et leurs amis. La présentation se tiendra le

samedi 5 février à 21 h
Maison de quartier
7 bd Matabiau

Entrée libre

 

Conformément à la réglementation en vigueur, le passe sanitaire (vaccinal) est exigé pour accéder à la salle ainsi que le port d'un masque recouvrant le nez et la bouche. Compte-tenu de la jauge de la salle (environ 30 personnes), il est prudent de réserver en téléphonant à Albert Novelli au 06 70 87 59 72.

0 commentaires

Cambriolages : attention aux monte-en-l'air

Dans la nuit du 4 au 5 mai, des cambrioleurs ont opéré dans le quartier.

 

Ayant pu pénétrer à l'intérieur d'un pâté de maisons par une porte mal fermée sur la rue, ils ont essayé d'ouvrir toutes les portes donnant côté cour ou côté jardin, sachant par expérience que les habitants négligent souvent de vérifier le verrouillage des portes et de fermer leurs contrevents ou leurs volets qui ne donnent pas sur la rue. Ces monte-en-l'air ne se contentent pas d'opérer en rez-de-jardin mais escaladent les façades en s'aidant du mobilier trouvé sur place, voire d'une échelle traînant sur un chantier ; ils passent d'un jardin à l'autre sans difficulté.

Ils opèrent sans bruit donc sans réveiller les dormeurs.

 

Bilan de l'opération : quelques centaines d'euros envolés (je venais de passer au distributeur), un appareil photo avec ses milliers de clichés stockés sur la carte mémoire, une demi-douzaine de dossiers à remplir pour remplacer les papiers d'identité (avant de les retrouver jetés par terre dans le jardin), des heures d'attente aux différents guichets : commissariat, mairie, préfecture, assurances diverses... Et à propos d'assurances, l'assurance vol ne joue que si une trace d'effraction est constatée.

Une chance, il n'y avait pas de bijoux accessibles.

 

Tout ça pour une porte mal fermée ?

Dorénavant je vérifie tous les soirs les fermetures, et vous engage à en faire autant.

A.R.

Le cambriolage d'un pâté de maisons c'est d'abord une porte d'immeuble mal fermée sur la rue qui ouvre l'accès, à travers les jardins, à des dizaines de logements eux aussi souvent mal fermés...
Le cambriolage d'un pâté de maisons c'est d'abord une porte d'immeuble mal fermée sur la rue qui ouvre l'accès, à travers les jardins, à des dizaines de logements eux aussi souvent mal fermés...
1 commentaires

Attention au pillage des bagages dans les voitures !

Message reçu le 12/01/2015: 

Bravo pour votre engagement pour notre quartier.
Je tiens à vous informer de la mésaventure survenue à des amis qui
se sont garés rue saint Hilaire pendant une petite demi heure et qui
ont vu leurs bagages dérobés dans leur coffre où ils n'étaient pas
visibles et ceci sans effraction ! Selon la police, c'est assez
courant , certains individus possédant des copies des constructeurs
pour ouvrir les nouvelles voitures équipées de serrures magnétiques.
C'était le 1er janvier vers 19h et la voiture une BMW.
Quelques effets ont pu être retrouvés près ou dans une poubelle
de la rue mais hélas tout ce qui avait de la valeur avait disparu.
La voiture était garée presque à l'angle de la rue des Chalets.
Le commissariat n'a pas été étonné et a fait part de nombreux
cas dans notre quartier.

Comme cela se passe dans notre quartier, une mise en garde peut
être utile !

Ps je ne souhaite pas voir figurer mon nom. Merci



 

Dans une rue voisine, Saint-Honest, un vol avec bris de vitre d'un bagage oublié sur un siège arrière (10 janvier).

 


 

 Dans le même coin, rue des Chalets : encore des bris de rétroviseurs.

Un geste imbécile qui pourrait coûter cher à leurs auteurs, ou, plus probablement, à leurs parents.

Le remplacement d'un rétro peut être facturé plus de 500€, dix remplacements de rétroviseurs anéantiraient un budget vacances...

 

 

 

Propreté

  • Donnez-nous votre avis à l'aide du formulaire ci-dessous, merci

 

Vous pouvez préciser si vous acceptez que votre message soit publié sur ce site, avec ou sans votre nom.

 

 

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.